Découverte : Pêche du bar en début de saison depuis le bord

Découverte : Pêche du bar en début de saison depuis le bord

Découverte : Pêche du bar en début de saison depuis le bord

Récemment arrivé dans le département du Finistère, pour deux mois et demi je me retrouve en ce moment bien éloigné de mon terrain de jeu habituel ! Fini pour un temps les rivières Auvergnates coulant dans des gorges abruptes et sauvages. Place aux rivières bretonnes acides, enherbés et coulant en pente douce mais aussi à son littoral qui offre bien des opportunité de pêche depuis le bord ! 

Parmi la diversité des espèces marines présentes sur les côtes bretonnes, il y en a une en particulier qui suscitait toute mon attention depuis mon arrivée dans le Finistère, début avril. Un poisson que nous avions déjà pêché avec mon frère à l’occasion d’un précédent séjour en Bretagne et dont nous gardons quelques souvenirs mémorable. Il s’agit peut-être de l’espèce la plus convoitée quand l’on parle de pêche aux leurre en mer depuis le bord : le Bar bien sûr.

 

Le combo du jour ! Blackminnow 90 tête plombée 8g

Cet emblématique prédateur de nos côtes est présent dans l’hexagone de la Manche jusqu’en Méditerranée. Sa pêche sportive peut commencer à partir du mois d’Avril, afin de respecter sa période de fraie.

Peu informé sur les habitudes et les moeurs de ce poisson, je commençait d’abord par partir à la pêche aux infos. On me confia que le mois d’Avril n’étais pas vraiment la meilleure période pour traquer les bars aux leurres, spécialement depuis le bord. À cette époque, ils peuvent se montrer capricieux et leur présence en bordure est fortement impacté par la marée. Les créneaux sont souvent courts, il faut être présent au bon endroit et au bon moment pour espérer les rencontrer et tromper leur vigilance. 

Mes deux premières sessions du bord s’avérèrent peu concluantes. La mer trop agitée, couplée à un vent fort ne permettait pas une pêche efficace du bord. Je dû attendre un créneau plus ensoleillé et plus calme (difficile à rencontrer en ce moment dans le Finistère !), pour enfin valider mes premiers bars de début de saison. 

Ce soir-là la mer est calme, le vent faible et la température avoisine les 12 degrés. J’ai deux bonnes heures devant moi, en début de marée montante. 

Arrivé sur le spot à vélo, je commence ma session en installant un Blackminnow 90 de couleur kaki avec une tête plombée de 8g. D’office je remarque la présence de grand cormorans, plongeant et  réapparaissant à la surface le bec bien rempli. Sur le bord, les mulets et les poissons fourrages se succèdent par dizaines. En revanche, aucun signe d’activité ni de chasses en surface. Je commence par tester une récupération linéaire à mi-hauteur, en couvrant beaucoup d’eau pour tenter d’obtenir une première réaction. Sans succès. Je décide alors de ralentir ma pêche, et de récupérer lentement en posant de temps à autre le leurre sur le fond. Au bout de quelques lancers en utilisant cette animation, j’obtient finalement une réaction. C’est au moment de relever le leurre posé sur le fond qu’une belle secousse me surprend : c’est parti ! 

D’emblée la sensation au bout de la canne n’est pas pour me déplaire : les coups de têtes sont lourds, la bobine se dévide gentiment après la touche. Pas de doute on est bien en mer ! Ce n’est pas un gros poisson, mais c’est déjà suffisant pour se faire plaisir. Les reflets argentés se rapprochent de plus en plus, et finalement il renonce et se laisse tranquillement ramener près du bord. 

 

Une touche franche et mon premier bar de début de saison !

C’est un bon début, mais forcément je sens qu’il y a encore mieux à faire. Je continue de prospecter la jetée en utilisant la même animation. Je ressens de temps à autre de courte secousse, et décroche deux poissons, plus petits. Malheureusement les touches sont fines et discrètes, difficilement perceptibles. La saison n’est pas encore pleinement lancée…  

Le vent ayant forci, je passe sur un Blackminnow 90 kaki mais avec une tête off-shore (10g). J’obtiendrais une ultime réaction en fin de session, ou un petit bar (très énervé) attaquera à nouveau le Blackminnow dans mes pieds après s’être décroché une première fois. 

 

Un petit dernier pour la route !

Au final la session ne fût pas aussi prometteuse que la première impression le laissait penser. Malgré tout quel plaisir de renouer avec la pêche du bar aux leurres ! Ces conditions de début de saison ne sont pas encore idéales pour espérer une pêche miraculeuse du bord, mais je m’en contenterais pour le moment, en attendant des jours meilleurs ! 

à bientôt !

Hugo.G

Partager ce post

  • /

Comments ( 3 )

  • Nico

    Salut Hugo et bienvenue au Pays
    Sympa le report 😉
    Dans quel secteur pêchais-tu, Plougastel-Daoulas ?
    Le temps s’améliore progressivement, ça va venir.
    Au plaisir de te re-lire
    Nico

  • thoer

    salut moi j’habite Concarneau les spot de pêche son vraiment pas terrible. le bar se fait rare.
    a cause des bateaux qui font la sardine.
    quand il y a pas de sardine il pêche dans les frayer
    ou il y a du bar.
    a la première semaine de juin ils ont même pêcher
    des maquereau qui faisait même pas 15 centimètre.

Laisser un commentaire

votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *