Fiiish Blackminnow: le couteau suisse !

Fiiish Blackminnow: le couteau suisse !

Fiiish Blackminnow: le couteau suisse !

Rare sont les leurres aussi polyvalents ! Le blackminnow de la marque bretonne Fiiish personnalisable à souhaits grâce à sa multitude de déclinaison de tailles, couleurs et plombées est un leurre souple qui s’adapte à beaucoup de situations. En plus de deux ans d’utilisation pour ma part c’est un leurre que je n’oublie désormais jamais d’emporter, aussi bien quand je part pêcher la truite en rivière, les carnassiers en lac de barrage ou encore pour chercher le bar du bord. Un vrai leurre coup de coeur qui ne se cantonne pas à une technique ou une espèce en particulier ! 

Le corps et la tête plombée des blackminnow sont interchangeables et les combinaisons possibles très vastes !

Laissez moi vous partager quelques-unes des expériences ou j’ai eu l’occasion de tester (et souvent d’approuver) le Blackminnow. 

Pour la truite: Une alternative intéressante

La recherche des truites farios aux leurres est l’une de mes techniques favorites quand il s’agit de pêche aux leurres. En Auvergne, ou je pratique presque exclusivement cette pêche la diversité des milieux et de comportements des truites met souvent le truiteur face à un défi permanent. La nécessité de diversifier sa pêche n’est pas une option pour qui veux tirer son épingle du jeu quand les conditions sont difficiles ou pour qui veux parvenir à leurrer de jolies truites, présentes mais pas toujours faciles à tromper. 

Grand amateur de pêche au poissons nageur, j’ai d’abord eu du mal à troquer mes PN pour essayer de temps à autre les leurres souples, peu utilisés par les pêcheurs de truites aux leurres en général mais qui je l’apprendrais ensuite constituent une option tout à fait crédible, et pas seulement en cas de disette. Car oui, ils sont efficaces ! Silencieux, les shads sont un bon moyen de déclencher des touches sur des parcours soumis à une forte pression de pêche. Ils permettent de pêcher creux, et plus lentement sur une fosse par exemple. Peu plombés (2 à 3g sur une rivière à courant modérément fort), ils imitent très bien un poisson fourrage isolé et en détresse dans le courant. Une alternative intéressante à essayer sur vos parcours favoris.  

Celle-là a été prise au fond d’une fosse au BM 70 kaki TP 3g

Et dans ce registre, le blackminnow fait des merveilles. Pourquoi donc me direz vous ?

C’est simple, c’est l’un des leurres les plus souple du marché. Pas besoin d’une vitesse de récupération gigantesque: à la moindre traction, le leurre prend vie. Pour la truite, l’intérêt d’une telle propriété est évidente: c’est un excellent leurre à dandiner. Souvent granitiques et parsemées de blocs rocheux qui constituent autant d’abris pour les farios, les rivières auvergnates se prête particulièrement bien à ce petit jeu. 

Pour la truite, j’utilise le plus souvent le blackminnow dans les fosses à la tombée du courant en présentation lente pour insister sur une zone prometteuse. Avec une plombée qui varie en fonction de la puissance et la vitesse du courant (de 3 à 6g sur la taille 70 par exemple), le meilleur est de laisser doucement le leurre toucher le fond tout en conservant une bannière tendue, la touche pouvant survenir à la descente. Tentez de l’utiliser d’abord sur une zone assez calme ou le ressenti sera meilleur. La touche est parfois délicate mais souvent assez nette pour être clairement perçue. Ferrez aussi vite que possible avec fermeté mais sans brutalité, la gueule des truite est fragile.

Au niveau des tailles, je privilégie la petite version 7cm (taille 1) et monte parfois sur la taille 2 en grande rivière. La couleur kaki est un basique très efficace, de même que les coloris ghost minnow et blanc en coup du soir.

Perche: Un vrai bonbon ! 

La perche est l’un des carnassier les plus populaire. Pas étonnant, c’est un poisson combatif et agressif qui se prête à merveille à la pêche aux leurres. Cet été lors d’un trip pêche en suède j’ai eu l’occasion avec mon frère de tester l’efficacité du blackminnow sur les perches de l’archipel sud-suédois. 

Présente en banc massif, avec une quantité de fourrage à leur disposition impressionnante il faut savoir trouver le leurre qui déclenchera l’avalanche de touche tant espéré. Ayant obtenu quelques bons résultats au crankbait, qui permet de repérer les bancs actifs, passer ensuite au leurre souple après cette phase de détection est une bonne idée pour insister à un endroit précis et espérer sélectionner une belle prise au milieu d’un banc dense. 

Dans ce banc impossible pour moi de sélectionner une belle perche en drop-shot ! Tandis que Thomas au BM rose…

La souplesse du blackminnow fait encore ici merveille, avec des coloris flashy ou pailleté les reflets sont intenses et les touches franches. Les tailles 70 ou 90 sont à privilégier, constituant des proies de bonne taille pour les perches. 

L’animation joue un rôle crucial: parfois les perches préfèrent une animation très minimaliste, constituée de petits tremblements sur place. Actives, elles sont plus sensibles à des tirées amples suivie de pauses. La touche survient très souvent à la descente du leurre, soyez vigilants ! 

Le bleu pailleté est une valeur sûre, surtout par temps couvert !

La couleur du leurre a été un paramètre déterminant lors de notre séjour suédois. Nous avons tardivement découvert une couleur particulièrement redoutable sur le spot que nous avons eu l’occasion d’explorer: le rose fluo. La seule vue d’un blackminnow 70 rose déclencha à plusieurs reprises des frénésies spectaculaires comme nous ne l’avions jamais vu auparavant avec des dizaines de perches attrapées sur de très petites zones. Le bleu pailleté est également une de mes couleurs préférées pour la perche. En règle générale les poissons d’eau douce réagissent très bien aux coloris « marins ». Le large choix de coloris proposé par Fiiish permettra de se constituer une boîte avec des couleurs adaptés aux humeurs des poissons et aux spots prospectés. 

Pour le Bar, un classique 

Mon unique expérience de pêche du bar à eu lieu en Bretagne sur les côtes du Finistère par un mois d’août ensoleillé. Contrairement à ma première idée reçue, il existe de belles opportunités de pêche du Bar depuis le bord. Si le choix de la zone de pêche est déterminant, celui des leurres l’est tout autant. 

L’été, sur des périodes ensoleillées et de mer calme la discrétion est de mise. Sur notre zone de pêche abritée l’eau est cristalline et la pente régulière, douce. Un endroit parfait pour chercher le bar, d’autant plus que des parcs à huîtres sont situés à proximité. Nous obtenons du succès avec des shads compris entre 7 et 9cm, la taille du fourrage présente dans le coin. Le blackminnow, grand classique pour la pêche du bar est ici dans son élément, les coloris bleu pailleté et blanc pailleté en taille 2 (9cm) sont nos premiers choix. 

Par une eau aussi claire la discrétion a son importance… Un BM blanc pailleté fera l’affaire.

Son hameçon texan limite les accrochages sur les algues, et, associé à une TP shore 5g c’est un bon compromis du bord par mer calme. Nous tenterons différentes animations, mais la plus efficace sera tout simplement une récupération linéaire rapide imitant une proie en fuite, que les bars n’hésitent pas à attaquer avec une violence qui nous surprend, n’ayant pas l’habitude de pêcher en mer. 

Un formidable poisson de sport à préserver ! Une très belle expérience et une nouvelle utilisation du blackminnow.  

La diversité des tailles proposés (de 7 à 20cm), le vaste choix de grammages et de coloris font du blackminnow un leurre passe-partout et qui s’adapte aux poissons recherchés. Combinez cela à une nage très mimétique et vous obtenez un leurre souple technique qui permet de tirer son épingle du jeu dans bien des situations. Un leurre moderne et personnalisable à l’envie ! Essayez ! (Si ce n’est pas déjà fait…)

 En partenariat avec Fiiish leurres 

Partager ce post

  • /

Laisser un commentaire

votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *