Dans la vague Big-Bait ! Review Sakura Speciz

Dans la vague Big-Bait ! Review Sakura Speciz

Dans la vague Big-Bait ! Review Sakura Speciz

La récente expansion de la pêche du brochet en big bait en France, qui a atteint un beau pic de popularité chez les pêcheurs de carnassiers, n’est pas apparue sans que l’on se pose des questions, moi le premier. Popularisé d’abord dans les pays scandinaves, cette technique consiste à utiliser des leurres aux dimensions impressionnantes, qui délivrent de gros signaux visuels, vibratoire ou sonore. Cette augmentation des tailles touche à la fois les leurres souples (shads, grub…) mais aussi les swimbaits articulés et autres leurres durs (jerkbait, stickbait,…). 

  L’augmentation des tailles de leurres nécessite du matériel adapté, donc plus lourd ! 

La pêche au big baits, pratiquée presque exclusivement par ses adeptes remet en quelque sorte en question les techniques actuelles de pêche du brochet au leurres. Le phénomène est si important que l’on en viens presque à se demander si le big bait en France est simplement un effet de mode  ou une réelle option crédible, à même de sélectionner les plus gros sujets. Là dessus je laisserais le débat ouvert, n’ayant encore que trop peu d’expérience en ce qui concerne la traque du brochet pour traiter une question si vaste. 

Néanmoins c’est une pêche qui ne me laisse pas indifférent. Prédateur emblématique des fleuves et lacs d’Europe, le brochet déchaîne les passions des pêcheurs et nombreux sont ceux qui s’y consacrent presque exclusivement. La quête du « trophée » est profondément ancrée chez les fanatiques de maître esox, et c’est peut-être ce qui explique en partie la rapide expansion de la méthode big-baits, censée permettre de cibler les plus gros poissons. 

Curieux de tester ce nouveau concept, nous nous sommes nous aussi équipés, avec la nouvelle canne Sakura Speciz casting XXH que nous avons eu l’occasion de tester avec mon frère cet été en suède et en avant-première. Pour compléter l’ensemble, nous avons choisi un moulinet à profil rond bien connu des pêcheurs scandinaves: l’Abu Garcia Ambassadeur C3. 

                        Une nouvelle gamme de cannes carnassiers pour 2019

Notre premier critère de choix a été celui d’une canne utilisable confortablement du bord. Ne disposant pas d’embarcations sur place, une canne assez longue constituait un choix évident pour disposer de suffisamment de distance au lancer sans trop forcer. Avec ses 2.40m de long la Speciz (7112XXH) répondait parfaitement à ce critère, offrant un bras de levier suffisamment important. 

         Des caractéristiques techniques intéréssantes pour pêcher depuis le bord !

Capable de propulser des leurres de 28 à 150g, la Speciz répond à l’impératif de puissance requis en big bait. Elle reste toutefois assez légère avec environs 210g, ce qui en fait à l’usage une canne confortable même après une longue session. La longueur du talon est particulièrement appréciable lors du lancer et de la récupération.

                                Malgré sa taille, la Speciz reste confortable à utiliser

Associée à notre Abu Garcia Ambassadeur C3, l’ensemble est équilibré et agréable à utiliser. Nous avons optés pour une tresse 28/100 pour éviter toute casse au lancer. Les leurres « big baits » exercent une telle pression sur la ligne au lancer qu’un montage et des noeuds solides sont nécessaires pour éviter le désagréable spectacle d’un leurre expédié au fond de l’eau après un vol plané sans possibilité de retour. 

                 Associée à l’Abu Garcia Ambassadeur C3, l’ensemble est bien équilibré

Une des principale qualité dont doit se prévaloir une canne big bait est sa rigidité. Pas de place pour des cannes trop souples quand il s’agit de balancer des poids supérieur à 100 grammes, ni pour celles qui ne permettent pas de brider un joli poisson hors d’un obstacle avec autorité. Pas de soucis de ce côté là avec la Speciz, nous avons pu lancer sans aucun problème une large palette du spinnerbait de 30g aux gros leurres souples de 23cm. Cette polyvalence en fait une canne qui permet de s’adapter à la taille de leurre du moment.

                                              Ici avec un Swimbait de 7 pouces

Malheureusement, la pêche du brochet n’ayant pas été fameuse pendant le test de cette canne, il nous est encore impossible de formuler un avis tranché sur la tenue des poisson lors des combats, mais nul doute que la Speciz possède la réserve de puissance suffisante pour venir à bout des brochets les plus coriaces. Les quelques poissons pris lors de ce voyage suédois, certes plutôt modestes ont été tirés de leur élément avec fermeté. 

                                       Celui-là était à l’affût dans une structure

En bref voilà une canne à brochet polyvalente et pleine de ressources ! En dépit de son gabarit plutôt imposant la Speciz XXH casting n’en demeure pas moins légère et agréable à utiliser. Sa plage d’utilisation large permet de couvrir une large palette de situations, en autorisant le lancer de vrais « big baits » comme des leurres de tailles plus modestes (6/7 pouces). Une bonne alternative pour l’adepte de pêche au brochet depuis le bord qui aura en mains une canne moderne, confortable et bonne lanceuse !    

Partager ce post

  • /

Laisser un commentaire

votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqués *